Energie

La France développe une stratégie de recherche et d’innovation pour développer les technologies de l’information dans le domaine des réseaux électriques intelligents (ou Smart Grids), domaine interdisciplinaire par excellence.

Les applications incluent les systèmes de production d’électricité (par exemple à partir de sources d’énergie renouvelables), les grands réseaux de transport d’électricité interconnectés, les réseaux de distribution locaux, les systèmes électriques embarqués et les véhicules électriques terrestres dans leur réseau d’infrastructure de recharge (des automobiles aux navettes électriques automatisées).

La nouvelle topologie des réseaux électriques, dû à une introduction importante d’énergies renouvelables, le double sens du flux d’électricité, dû à la production « locale » (le consommateur devenant producteur à certains moments), la présence de différents échelles de temps, qui doivent être prises en compte dans la conception des systèmes de contrôle, et l’importance de la transmission de l’information, soulèvent de nouveaux enjeux majeurs où les Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication, notamment l’automatique, les télécommunications et le traitement du signal, ont un rôle extrêmement important à jouer.

Ces recherches sont menées en partenariat avec de grands acteurs industriels, tels qu’EDF, RTE, General Electric, Alstom, Siemens, entre autres. Ces collaborations sont réalisées dans la chaire industrielle RTE, le laboratoire commun EDF – CentraleSupélec RiseGrid, les Instituts pour la Transition Energétique SuperGrid et Efficacity, les Associated International Laboratories Power Grid avec le Brésil, et Smart Grid avec le Canada, ainsi que plusieurs thèses CIFRE et projets européens et ANR. Des exemples de recherche sur ces thèmes sont présentés ci-dessous.



Intégration du Véhicule Électrique

L’intégration du véhicule électrique se présente comme un de plus grands défis pour les réseaux électriques du futur. Si actuellement ils sont peu nombreux, il est attendu que dans les prochaines années leur nombre va croître de manière spectaculaire. Le réseau actuel n’est pas capable d’accueillir cet accroissement de la consommation, intermittente, et mobile.

Collaborations: Efficacity, RTE, ENEDIS, Vinci.

Vecteur Multi-Énergie

Une des plus grandes difficultés de la gestion de l’énergie électrique est la vitesse des dynamiques (unités de seconde pour un réseau), et le fait que le réseau est limité par la pointe de consommation, qui peut varier très fortement au long d’une journée. De ce fait, la gestion de différentes énergies en parallèle, réseau électrique, de chaleur-froid, et de gaz, permet d’apporter de la flexibilité e minimiser cette pointe. En plus, elle permet d’utiliser leurs systèmes de stockage ainsi que l’inertie thermique des bâtiments pour une plus grande maîtrise du pilotage énergétique.

Collaborations: EDF, Efficacity, ENEDIS.

Responsables

Alessio IOVINE

Chargé de recherche – CNRS

Automatique et systèmes – SYCOMORE

Bât. Breguet C3.05

Michel KIEFFER

Professeur – Université Paris-Saclay

Télécoms et réseaux – ROC

+33 169851732

Bât. Breguet C4.09a